Le paiement par empreinte digitale bientôt en France ?

Régler ses achats en un geste !

Faire ses courses au supermarché ou son shopping en ville sans monnaie, chéquier ni carte bleue, vous pensez que c’est de la science-fiction ? Pas forcément… Cela sera sans doute possible en France très prochainement. En effet, un système de paiement biométrique, appelé Paytouch, est en train d’être déployé en Espagne dans plusieurs points de vente. Il devrait faire son apparition dans l’hexagone en 2014.

paiement par empreinte digitale

Le concept est simple : il s’agit de capteurs biométriques intégrés dans des terminaux de paiement. Le consommateur a simplement à poser deux doigts pour régler ses achats. Au préalable ses empreintes digitales ont été liées à sa carte de paiement, grâce à un scan sur un appareil qui équipe les points de vente dotés du Paytouch.

En résumé, il s’agit d’un système d’identification par empreintes digitales.

Cette technologie peut apporter trois avantages à tous les consommateurs.

  • Il n’est plus nécessaire d’emporter de sa carte de paiement partout.
  • Terminés les risques de perte ou de vol de carte de paiement.
  • Diminution de  la possibilité d’usurpation d’identité.

Le paiement digital en concurrence directe avec la technologie NFC

Est-ce que cela maximise pour autant la sécurité des transactions ? La question mérite d’être posée. Les empreintes digitales sont susceptibles d’être copiées si celles-ci sont stockées au sein d’une base de données…

Des terminaux Paytouch devraient semble-t-il être distribués en France l’an prochain grâce à l’élaboration de partenariats entre des chaînes d’hôtellerie et la société à l’origine de ce système de paiement biométrique.

Avant un éventuel déploiement à grande échelle, on peut imaginer qu’il y aura certainement des phases de test afin de savoir si le consommateur s’approprie cette méthode novatrice de paiement.

Un système similaire a déjà pu être testé dans un hypermarché à Villeneuve d’Ascq, il a été mis en place par une entreprise hexagonale nommée « Natural Security » qui s’est entourée de plusieurs organismes financiers pour expérimenter son service.

La technologie est donc bien prête mais il s’agit surtout de l’interopérabilité du système avec les banques qui conditionnera son succès dans les différents points de vente.

Le paiement par empreinte digitale va certainement devoir se confronter au développement effectif du paiement sans contact NFC (Near Field Connection), qui comptera déjà plus de 200 000 terminaux de paiement équipés en septembre 2013.

Il sera aussi intéressant de voir si le coût de l’équipement Paytouch ne sera pas trop lourd à supporter pour certains petits commerçants…