Faux billets : comment les repérer ?

Les commerçants sont les premières victimes des faux monnayeurs qui privilégient les petites coupures de 20 et 50 €, beaucoup plus simples à écouler.

L’expertise humaine peut être une alternative efficace contre les contrefaçons. Mais il existe également différents systèmes de détection de faux billets performants qui vous assureront une gestion sécurisée et rapide de vos encaissements.

Faux billets
Les chiffres

Depuis le lancement de l’euro en 2002, les autorités publiques estiment à près de 5 millions le nombre de faux billets mis en circulation. Près de 513 000 billets falsifiés ont été saisis en 2012.

La détection humaine

La Banque de France recommande l’utilisation de la méthode TRI, pour « Toucher » – « Regarder » -« Incliner », afin de détecter d’éventuelles fausses coupures. Les billets d’euros sont dotés de signes distinctifs qui peuvent être aisément vérifiés sans équipement spécifique. Bien appliquée, cette méthode est quasiment infaillible. Voilà comment procéder :

•  Manipulez le billet afin de contrôler sa texture qui doit être suffisamment ferme. En le froissant, le billet doit également émettre un son craquant.

Examinez le filigrane, le fil de sécurité et le montant du billet devant apparaître au recto comme au verso. Le fil de sécurité est normalement incrusté dans la masse du papier et doit séparer le billet en deux parties. Lorsque vous placez le billet face à la lumière, le fil doit prendre l’apparence d’une bande sombre.

Inclinez le billet. L’hologramme affiche une image différente en fonction de vos mouvements. Sur le recto, la valeur faciale et une fenêtre doivent être visibles tandis qu’au verso, vous devez distinguer une bande brillante, pour les billets allant jusqu’à 20 €, et le nombre à couleur changeante, pour les coupures supérieures ou égales à 50 €.

Les détecteurs à décision humaine

Faux billets :  les reconnaîtreAprès la méthode du contrôle humain, les professionnels peuvent s’orienter vers le niveau de détection supérieur en se dotant de détecteur de faux billets avec une décision finale humaine. Ce type d’équipement permet en cas de doute, lors d’un premier examen avec la méthode TRI, de confirmer le contrôle par une détection du filigrane. Dans cette catégorie se retrouvent les détecteurs de faux billets qui sont équipés de lampes ultra-violet et de lampes blanches.

Un détecteur de faux billets à décision humaine est un dispositif dont la fourchette de prix s’échelonne entre 10 et 60 €. Son efficacité réside surtout dans son pouvoir dissuasif puisque les faussaires savent désormais contourner les différents systèmes de sécurité contrôlés par ce type de modèles.

Les détecteurs automatiques

Avec des détecteurs automatiques de faux billets, la décision humaine n’intervient plus. Seul l’équipement analyse les différents signes de contrôle et vous informe rapidement sur l’authenticité du billet de banque. Ce niveau de contrôle est le plus élevé et présente l’avantage de ne pas donner l’impression à la clientèle d’une décision arbitraire. Actuellement, les détecteurs automatiques offrent une qualité de contrôle irréprochable puisque les faussaires ne parviennent pas à déjouer un tel niveau de performances. Il existe une multitude de modèles dont les tarifs fluctuent entre 70 et 300 € en fonction des options choisies. Vous pouvez opter pour un modèle multidevises ou pour un appareil qui détecte également les faux documents officiels.