Comment bien choisir son imprimante de caisse ?

Si vous êtes propriétaire de magasin ou commerçant, vous n’avez pas le choix : l’édition d’un ticket de caisse est obligatoire pour toute transaction supérieure à 15,24 € au sein de votre boutique. Celui-ci demeure également indispensable lors de vos justifications fiscales. Néanmoins, la diversité de l’offre en termes d’imprimantes pour caisses enregistreuses est grande  et il est parfois compliqué de porter son choix sur un système adapté à son activité.

Le choix de votre système d’impression s’effectuera selon plusieurs critères. Les questions les plus pertinentes à vous poser sont :

–          Quel est mon budget ?

–          Quel est mon débit moyen par heure ? Plus le nombre d’encaissement à l’heure sera élevé, plus l’imprimante devra être technique et l’impression rapide.

–          Quel est la nature de mon activité ? Selon votre type d’activité, des exigences évidentes seront à prendre en compte. Par exemple, si vous travaillez dans un salon d’esthétique ou de coiffure, il sera plus opportun de proposer un ticket de caisse de qualité avec des couleurs et de jolies finitions. Au contraire, si votre activité concerne un domaine technique (bricolage, automobile…), il sera plus judicieux de proposer à vos clients un ticket moins axé sur l’esthétique mais détaillant avec précision les caractéristiques des produits.

Les différents modèles d’imprimantes de caisse

De multiples technologies sont accessibles en termes d’imprimantes de caisse. Vous pourrez donc trouver différents formats de machines, design, fonctionnalités,  qualités d’impression, robustesses, qualités sonores, vitesses d’impression et rendements.

Il existe 4 principaux types d’imprimantes de caisse :

–          Les imprimantes thermiques

Ce sont les plus couramment utilisées. L’imprimante thermique utilise la chaleur produite pour éditer une impression. L’achat de cartouches d’encre est donc inutile. Ce type de machine est robuste, très facilement maniable, et offre une rapidité et une qualité d’impression correctes. Néanmoins, la durée de vie du ticket édité est limitée car ce dernier devient à terme de moins en moins lisible.

–          Les imprimantes matricielles ou à impact

C’est la technologie la plus ancienne. L’imprimante matricielle a pour avantages majeurs son prix qui est nettement inférieur à celui des technologies plus récentes et la lisibilité du ticket qui perdure dans le temps. Elle est également dotée d’une forte résistance aux variations de températures. Attention cependant : Cette imprimante tend à disparaitre et il sera de plus en plus difficile de trouver les consommables adaptés à celle-ci.

–          Les imprimantes à jet d’encre

Elles ont souvent la particularité d’être multifonctions et prennent donc en charge l’impression de multiples supports (tickets, chèques, factures, étiquettes…). De plus, la plupart d’entre elles proposent une impression de qualité en couleurs, et pérenne dans le temps. En revanche, il est nécessaire de prévoir l’achat régulier de consommables, notamment de cartouches d’encre.

–          Les imprimantes au laser

L’imprimante laser permet principalement de réduire les coûts d’impression puisqu’elle propose un débit nettement supérieur aux autres. Elle est rapide, silencieuse, et imprime en couleurs avec une qualité impressionnante. Cependant, son prix est très élevé.

Quel budget prévoir ?

La fourchette de prix concernant les imprimantes de caisse est très étendue.

Comptez entre 100€ pour une imprimante matricielle d’entrée de gamme à plus de 800 € pour une imprimante au laser dernier cri.

Sachez néanmoins que si votre budget est limité, il est possible de vous procurer une imprimante d’occasion dans des boutiques ou sur des sites spécialisés.

Attention : Le prix de la machine elle-même n’est pas forcément le reflet de son coût réel. N’oubliez pas de jeter un œil au prix des consommables que vous aurez à acheter pour l’alimenter, c’est-à-dire les cartouches, les bobines de papier, et tous les autres accessoires. Calculez vos coûts sur le long terme : mieux vaut parfois payer la machine un peu plus cher pour pouvoir bénéficier de consommables à bas prix.