Gammes de terminaux de paiement pour commerces

 

Les familles de terminal de paiement

Il existe trois principaux types de TPV:

  • Les terminaux fixes : on les connecte à une prise électrique et, comme leur nom l’indique, ils ne peuvent être bougés d’un endroit à un autre.
  • Le lecteur carte bleue portable : on distingue deux types de modèles, les infrarouges et les radios. Ces derniers peuvent être déplacés car ils fonctionnent à distance avec la base de  lecteur carte à pucel’appareil (jusqu’à 50 mètres en limitant les obstacles). Le modèle infrarouge nécessite d’être posé sur le socle au moment du règlement par le client (sa demande d’autorisation bancaire).
  • Les terminaux portables spécifiques aux ventes effectuées en dehors du magasin (marchés par exemple) : certains modèles fonctionnent sans base ! Spécialement conçus pour les commerces nomades, ces appareils se rechargent facilement (grâce à l’utilisation d’un câble ou sur un socle). Il est important de bien capter le signal émis par son opérateur télécom afin que le fonctionnement de l’appareil soit optimal.

Les modes de connexion du lecteur carte à puce.

A noter
Il est évidemment important de définir le type de terminal de paiement que vous souhaitez acquérir pour votre commerce, ainsi que ses caractéristiques. Mais pas seulement ! En effet, il parrait également judicieux de vous intéresser à la forme et la manière dont est constitué l’appareil: Certains TPE ne sont pas constitués de « cache-code », ce qui a tendance à rebutter le client. Optez plutôt pour un modèle qui offre à votre client l’intimité dont il a besoin pour effectuer sa transaction (mdèle en forme de cube, ou avec petits barrages par exemple). Il n’en sera que plus ravi !

Le mode de connexion dépend du budget dont vous disposez, des moyens de connexion existants déjà dans votre commerce, de l’utilisation que vous envisagez ainsi que des besoins en terme de place de votre clientèle

  • Le terminal RTC : connecté sur une prise téléphonique. Les coûts sont facturés par votre opérateur téléphonique et apparaissent sur vos relevés sous le libellé « appels monétiques » ou « appels vers numéros spéciaux ». Le délai d’autorisation avoisine les 40 secondes.
  • Le terminal IP : utilise la connexion ADLS de votre magasin. Le terminal se connecte sur votre modem. Vous pouvez même le faire fonctionner en Wifi : dans ce cas, il faut prévoir un coût supplémentaire.
  • Le terminal GPRS : dispose d’une carte SIM qui va d’une machine à l’autre incluant un forfait télécom. Ce dernier correspond à un nombre défini de données que vous pouvez transmettre mensuellement à votre banque sans surcoût.  Un forfait de 2 Mo est tout à fait convenable pour la plupart des commerces.terminal de paiement

En général, les deux derniers modes de connexion sont les plus économiques, surtout si vous effectuez un grand nombre de transactions tous les mois. Si vous optez pour le terminal GPRS ou IP sédentaire, il est recommandé, quels que soient les terminaux point de vente, de bénéficier d’un système de back up (système RTC). Votre terminal fonctionnera ainsi même en cas de panne d’internet ou de problème de réseau.